Excursions dans le Sud du Maroc, Agadir, son arrière-pays et jusqu’à Marrakech et Essaouira

Visitez Agadir et la région du sud Maroc, découvrez l’ambiance magique et immuable davec comme toile de fond la chaîne de l’Atlas constellée de petits villages berbères, de canyons sauvages, la vaste plaine, les souks colorés… Au départ de l’écolodge ’Atlas Kasbah, de nombreuses excursions sont possibles.

Chtouka Ait Baha

Nous mettons à votre service nos années d’expériences en événementiel et nos prestations de qualité pour mettre en scène vos événements privés ou professionnels (réceptions, soirées privées, conférences, séminaires, team-buildings, mariage à Agadir…).

Essaouira

Ancien comptoir d’affaires phénicien puis portugais, Essaouira a pris le nom de « Mogador » la bien dessinée. Bercée par le chant des alizés, Essaouira la bleue et blanche embaume de toutes les essences que travaillent ses ébénistes dans le clair-obscur de leurs échoppes. Marqueteries de thuya, de citronnier, de cèdre garderont au fil des années l’odeur de leur bois précieux au charme ensorcelant. Bois ciselé et peint, sculpture de marbre, marqueterie de céramique et de plâtre ciselé, peinture, ici, les artistes excellent. Eternellement protégée contre les pirates, Essaouira s’est de tout temps abritée derrière une longue muraille et sa batterie, la « skala de la Kasbah », jonchée de canons qui forme une dentelle architecturale unique contre laquelle frappent les vagues de l’océan. Partout, les souvenirs habitent la ville qui a su conserver son cachet.

Imouzzer Ida Ou Tanane

Aucun chef-d’œuvre pictural ne peut rendre justice à la grandeur des paysages qui abrite la tribu des Ida Ou Tanane à 1200 m d’altitude dans les contreforts du Haut Atlas occidental. De nombreuses sources d’eau arrosent les vallées lovées au cœur des montagnes comme celles que l’on a poétiquement nommée la Vallée du Paradis. Cette oasis de montagne et sa fraîcheur joue avec les contrastes des vertigineux canyons qui la cernent de toutes parts. Et au milieu coule une rivière offrant aux yeux une nature exubérante de palmiers et lauriers roses, qui affiche fièrement sa victoire sur la sécheresse. Un village berbère, un espace de vie au milieu d’une nature peu conciliante nous voilà à Immouzzer. La cacophonie de la vente envahit les oreilles et allége les porte-monnaies. Tout le village est réuni pour le souk hebdomadaire dont le produit de terroir par excellence est le miel. Alors qu’en contrebas, des piscines naturelles se sont formées au creux des roches. Plus loin, le rucher d’Inzerki situé dans le village du même nom est le plus grand rucher collectif du monde et mérite le détour.

Marrakech

Marrakech, la perle du sud, est une ville mythique au pied du Haut Atlas. Fondée en 1070 par l’Almoravide Youssef Ben Tachfine, elle fut, depuis lors, témoin d’une succession de civilisations et de dynasties aussi riches les unes que les autres qui ont laissé de leurs empreintes de somptueux palais, mosquées, jardins et médersas… De la place Jemâa Al Fna aux venelles de ses souks, Marrakech est l’expression d’un brassage incessant de cultures.

Massa

Des pistes littorales longent les dunes, estuaires et lagunes pour mener vers les plages sauvages du Parc National du Souss Massa dont celle de Massa qui s’étend sur plus d’une quinzaine de kilomètres. De là, des ibis chauves et des oiseaux migrateurs se laissent observer. Le parc national est, en effet, connu mondialement pour l’ornithologie avec plus de 230 espèces d’oiseaux dont 90 nicheuses. A la fois étape des oiseaux migrateurs et lieu d’hivernage pour plus de 2000 oiseaux, le parc abrite quelque 400 ibis chauves, espèce endémique et fortement menacée d’extinction. On compte également des gazelles dorcas, gazelles dama mhorr, des antilopes addax et oryx, des autruches…

Tafraout

Une fois traversé le col de Tizi Mlil (à 1662 m d’altitude), Tafraoute se laisse découvrir par la luxuriante vallée des Ameln et ses cascades en contrebas du Jbel Lkest qui domine à 2360 m d’altitude. Là, se cachent de magnifiques villages ocres de l’Anti-Atlas à flanc de montagne. Plus loin, le petit village d’Aguerd Oudad s’offre au regard au cœur d’un cirque montagneux de granit rose. La vallée des Aït Mansour baignée par une source d’eau est également un point d’intérêt à ne pas manquer à 8 km au cœur d’un canyon immense.

Taghazout

Aux premiers reflets nacrés de l’aube, le littoral à 17 km au nord d’Agadir laisse découvrir une plage de 7 km de long et un petit village berbère de pêcheurs attenant : Taghazout. Les vagues frangées d’écume entraînent les petits canots de pêche au large tandis que de nombreux surfers domptent déjà l’océan.

Taroudant

A Taroudant, tout semble ordonné pour le plaisir des yeux dans cette ancienne capitale saâdienne. Taroudant fut une cité construite durant la période préislamique mais elle a atteint son âge d’or au 16ème siècle quand les Saâdiens l’érigèrent comme capitale et la nommèrent Mohamédia. De cette période, sont restée 8 km de remparts ocres en pisé qui s’élèvent orgueilleusement face aux batailles du passé. Ce vestige est percé de 5 portes monumentales qui permettent de pénétrer dans l’intériorité de la médina. L’enchevêtrement des ruelles et des impasses a pu faire croire à une incohérence constitutive de la ville traditionnelle. Or, bien au contraire, celle-ci obéit à un plan très rigoureux valorisant la hiérarchisation des espaces. La mosquée occupe le coeur de l’ensemble. À sa proximité se trouve implanté le souk qui dévoile la prodigalité de l’artisanat roudanais. Les métiers sont répartis par secteurs agencés selon un ordre précis, des plus prestigieux aux moins valorisés Chaque quartier jouit d’une relative autonomie et constitue un espace de voisinage avec sa fontaine, son four, son hammam et quelques épiceries; les maisons, construites autour d’un patio, protègent la vie privée des regards extérieurs. L’atmosphère qui règne en ces lieux est paisible. La fraîcheur du clair-obscur des toits archaïques soulage de la chaleur extérieure ou comme le disent très bien les Marocains « du feu qui tombe »

Tiznit

Derrière ses immenses remparts, la ville de Tiznit a su conserver son authenticité et parvient à la perpétuer. Capitale de l’argent, la préciosité de ses bijoux illustre l’écho du passé et l’extrême raffinement du travail à l’ancienne. Des ateliers proposent encore de découvrir ce savoir-faire exceptionnel. La plage près de Tiznit s’appelle Aglou. Elle abrite des habitations troglodytes pour les pêcheurs.

Réservez